• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 6 septembre 2009

La mauvaise mémoire de Fidel Castro

Posté par vmozo4328 le 6 septembre 2009

                                                                    fotofidel.jpg

 Le 8 août dernier, le très officiel journal cubain Granma annonçait que le Dictionnaire des pensées de Fidel Castro avait été présenté récemment à La Havane. Selon le quotidien, cette œuvre du professeur Salomon Susi Sarfati « permettra aux lecteurs de compter sur des outils de grande valeur pour le débat idéologique dans le monde contemporain. » « Il s’agit d’une sélection des idées de Fidel à partir des propositions qui renferment la dimension politique et philosophique plus essentielle et éducative », ajoute-t-on dans le prologue. Je me demande, comme bien d’autres Cubains,  si les phrases qui suivent, prononcées par Castro autrefois,  en font partie.

« En 1970, l’île devra compter 5 000 experts de l’industrie de l’élevage et autour de 8 millions de vaches et de génisses… qui donneront du lait… Il y aura tellement de lait qu’on pourra remplir la baie de La Havane avec ce lait. »*

Le 23 août 1966

« Qui dit liberté de presse dit liberté, dit liberté de réunion, liberté de réunion et droit d’élire librement non seulement le président, mais aussi, pour les travailleurs, celui d’élire leurs dirigeants. Des droits inaliénables… »

Discours prononcé à Camagüey, le 5 janvier 1959

« Ceux qui parlent de démocratie doivent d’abord savoir en quoi consiste le respect de toutes les idées et de toutes les croyances, en quoi consistent la liberté et le droit des autres… Ne persécutons personne… Aux États-Unis même, il y a un journal communiste, des organisations communistes. L’autre jour, dans une station de radio, il y a eu une discussion entre catholiques et communistes; ils échangeaient des idées. Discuter avec des arguments, voilà comment on doit discuter en public. Si nous persécutons un journal et le faisons fermer, ah ! si on ferme un journal, aucun autre ne se sentira en sécurité. Si on se met à persécuter un homme pour ses opinions politiques, personne ne se sentira en sécurité. Si on se met à imposer des restrictions, aucun droit ne sera plus assuré. »

La Havane, le 2 avril 1959

*Actuellement, on donne du lait aux enfants jusqu’à l’âge de 7 ans. En 1983, date à laquelle j’ai quitté le pays, on leur en donnait 1/2 litre jusqu’à l’âge de 12 ans. Après, il fallait attendre ses 65 ans pour en recevoir à nouveau 1/2 litre.

Publié dans Cuba, Politique | 2 Commentaires »

 

ALLIANCE POUR LA NORMANDIE |
degaulois.justice.fr |
Le blog de marius szymczak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | venizy pour demain
| BOUM ! BOUM !
| Soutenons le FUDEC