La patrie, le socialisme ou la mort

Posté par vmozo4328 le 24 octobre 2009

                             joelsaget.jpgPhoto AFP/Joel Saget

J’ai toujours détesté les slogans, surtout les slogans politiques, encore plus ceux qui mettent la mort dans la balance. Je les déteste entre autres parce qu’ils sortent toujours de la bouche de personnes qui incitent au sacrifice sans trop se sacrifier elles-mêmes. Je déteste ce slogan : « La patrie, le socialisme ou la mort ! », tout comme celui qu’on m’obligeait à gueuler : « La patrie ou la mort ! » C’est Castro qui l’avait lancé le premier, dans un de ses innombrables et interminables discours.  

Que de fois, à une époque, j’ai dû répéter : « La patrie ou la mort ! » De cette patrie et de cette mort dépendait mon sommeil, un sommeil très court, à peine quatre ou cinq heures certaines nuits. À une époque, pour paraphraser la chanson d’Aznavour, que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître. 

En cet été de 1966, la plus part du temps, au contraire de mes nuits, les journées étaient longues et pluvieuses, à Camagüey, province de Cuba. Vêtus du même uniforme gris et bleu, trempé de la veille et après un déjeuner plus que frugal, il fallait former les rangs, puis, d’un pas militaire, marcher vers les champs de canne à sucre. On partait dans la noirceur et, arrivés au champ, on devait attendre debout, quelquefois au garde à vous, que le soleil se pointe pour se mettre au travail. Et durant cette attente, on endurait les hordes de moustiques qui se faufilaient dans nos uniformes par le moindre petit trou. Puis, venaient les cris, les ordres, les injures, l’humiliation. Ensuite le travail commençait. On nettoyait les champs de canne à sucre, cette plante svelte, qui donne un nectar si bon, mais dont les feuilles coupent comme des couteaux. 

Une fois la noirceur et les moustiques de retour, le travail s’arrêtait. On revenait au campement comme on était partis, au pas de marche. Nous avions la mine basse, nous étions harassés et un sentiment d’impuissance nous rongeait de l’intérieur. « 1! 2! 3! 4! », lançait le sergent. Combien d’heures s’étaient écoulées depuis le matin ? 12 ? 14 ? 16 ? 

Au camp, s’il y avait de l’eau, on pouvait se laver, sinon tant pis, on gardait notre uniforme sale et trempé. Après, on nous donnait à manger : du plantain vert bouilli et quelques sardines en conserve, rien de plus.  Puis, à l’heure où on aurait mérité d’aller se reposer, un sergent, Segundo, un pauvre paysan, nous faisait la lecture de textes politiques. Un autre, qui savait à peine lire, nous donnait des cours « d’éducation » politique, le but étant de convertir le vieil homme de l’ancien système qui sévissait en nous en homme nouveau de la révolution. 

Et la vie, comme l’heure qu’on essayait de savoir, n’arrêtait pas de tourner. Nous étions exténués, mais il manquait encore le sacrifice sublime, le cri de guerre. 1, 2, 3, 4… et il fallait marcher encore, comme des soldats à l’entraînement. On faisait ainsi le tour du campement je ne sais combien de fois. Le sergent continuait à cracher ses ordres : « Droite ! Gauche ! Droite ! Gauche !» jusqu’au moment où arrivait le : « Compagnie halte ! » 

Notre tortionnaire vivait alors son moment de gloire : il avait le pouvoir de nous envoyer enfin dormir ou de nous retenir encore un peu. De sa voix triomphale, il entonnait : « Rompez ! » Et nous, au garde à vous, de crier : « La patrie ou la mort ! » Et le sergent de répondre : « Je n’ai rien entendu ! Rompez ! » Et 120 voix de hurler une nouvelle fois : « La patrie ou la mort ! » Mais le sergent n’avait toujours pas entendu. Et cela recommençait, cinq, six, sept fois, jusqu’au moment où, satisfait de notre soumission, il lançait un dernier ordre : « Rompez les rangs ! » 

Au début de la révolution, Castro finissait toujours ses discours par : « La patrie ou la mort ! » Plus tard, il a changé pour : « Le socialisme ou la mort ! » Aujourd’hui, au Venezuela, on crie : « La patrie, le socialisme ou la mort ! » Nous voilà revenus à l’époque des gladiateurs : « Ave Cæsar, morituri te salutant ». Pourquoi ce culte à la mort de la part de ceux qui ne veulent certainement pas mourir ? 

Je vous parle d’un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître. Je n’avais que 16 ans, on m’avait donné le numéro 28 et je ne souhaitais pas la mort, moi, je souhaitais la vie ! 

 Victor Mozo ©

14 Réponses à “La patrie, le socialisme ou la mort”

1 2
  1. Raul dit :

    Le « foribondisme » des dictateurs de « gauche » est la seule arme soporifique qu’ils ont pour garder les peuples dans un tel esprit de fatigue psychologique, qu’ils n’ont plus la volonté de se questionner leur réalité, si simple que cela Victor, du pur machiavélisme!

  2. istripper crack dit :

    I have recently started a blog, the info you provide on this website has helped me tremendously. Thank you for all of your time & work.

    http://americanrascals.us/files/download-istripper-crack-free-credits-unlock-all-models/

  3. 4k video downloader crack dit :

    The heart of your writing whilst appearing agreeable in the beginning, did not work perfectly with me after some time. Someplace throughout the sentences you actually managed to make me a believer but only for a very short while. I however have got a problem with your leaps in assumptions and you would do well to fill in all those gaps. If you actually can accomplish that, I would definitely end up being fascinated.

    http://www.appnetidx.com/2017/4k-video-downloader-4-4-0-2335-crack-with-license-key-free/

  4. chinese skeet v2 download dit :

    Great blog here! Also your web site quite a bit up fast! What web host are you using? Can I get your affiliate hyperlink to your host? I wish my site loaded up as quickly as yours lol

    http://badsquad.net/chinese-skeet-v2-180-treehouse-download-in-desc/

  5. hackmobilepubg.com dit :

    The root of your writing while sounding reasonable in the beginning, did not settle properly with me after some time. Somewhere within the paragraphs you were able to make me a believer unfortunately only for a while. I still have a problem with your jumps in logic and one would do nicely to fill in those gaps. In the event that you can accomplish that, I could surely be fascinated.

    http://www.ekimstudio.com/trusted-downloads/tag/hack-mobile-pubg/

  6. tf2 hacks dit :

    Good post. I study something more challenging on completely different blogs everyday. It’s going to at all times be stimulating to read content from different writers and apply a little bit something from their store. I’d desire to make use of some with the content material on my blog whether or not you don’t mind. Natually I’ll offer you a link on your internet blog. Thanks for sharing.

    http://www.rid2690.com/13672/tf2-free-hacks-2-sparkly-cheat/

  7. pokemon planet dit :

    Generally I do not read post on blogs, but I wish to say that this write-up very forced me to try and do it! Your writing style has been amazed me. Thanks, very nice post.

    http://hackmygame.xmlfile.us/pokemon-planet-online-hack-cheat-bot-money-maker/

  8. filmora 7.5 0 code dit :

    I am not positive where you are getting your info, but great topic. I needs to spend a while finding out much more or understanding more. Thanks for magnificent information I used to be searching for this information for my mission.

    http://www.rid2690.com/5803/wondershare-filmora-8-0-licensed-email-and-registration-code-crack-patch-100000000-works/

  9. echovox system 3 hack download dit :

    It’s a shame you don’t have a donate button! I’d most certainly donate to this superb blog! I guess for now i’ll settle for book-marking and adding your RSS feed to my Google account. I look forward to fresh updates and will share this website with my Facebook group. Chat soon!

    http://cmsgeeks.us/2019/defender-3-hack-ios-defender-iii-hack-best-cheats-and-hack/

  10. nonsense diamond 1.3 dit :

    Throughout this awesome pattern of things you get an A+ with regard to effort. Where you misplaced me ended up being on your particulars. You know, it is said, the devil is in the details… And that couldn’t be more true here. Having said that, permit me inform you just what exactly did do the job. The authoring is really persuasive and this is most likely the reason why I am taking the effort to comment. I do not make it a regular habit of doing that. Second, while I can notice the jumps in reason you come up with, I am not necessarily sure of just how you appear to unite your ideas which produce your conclusion. For now I will yield to your position but trust in the near future you actually connect your dots much better.

    http://apptools.u12files.com/new-jailbreak-hack-nonsense-diamond-v-1-3working/

1 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

ALLIANCE POUR LA NORMANDIE |
degaulois.justice.fr |
Le blog de marius szymczak |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | venizy pour demain
| BOUM ! BOUM !
| Soutenons le FUDEC