• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 21 décembre 2009

Le Che a dit

Posté par vmozo4328 le 21 décembre 2009

chdiscurso.jpg 

Voilà ce qui disait ce personnage au visage angélique pour les uns mais terrifiant pour les autres :

La haine comme facteur de lutte, la haine intransigeante de l’ennemi qui pousse au-delà des limites de l’être humain et en fait une efficace, violente, sélective et froide machine à tuer… (Message à la Tricontinentale)

Les exécutions sont non seulement une nécessité pour le peuple de Cuba, mais un devoir imposé par ce peuple. (Lettre à Luis Paredes du 5 février 1959).

Nous avons fusillé. Nous continuerons à fusiller tant que cela sera nécessaire. Notre lutte est une lutte à mort. (Réponse aux questions sur la répression à Cuba. 11 décembre 1965, après son discours devant les Nations Unies.

Les travailleurs cubains doivent petit à petit s’habituer à un régime de collectivisme. En aucune manière les travailleurs n’ont le droit de faire grève. (Octobre 1961).

J’appartiens, de par ma formation idéologique, à ceux qui croient que la solution aux problèmes de ce monde est derrière ce qu’on appelle le « rideau de fer. « 

J’ai juré, devant un portrait de notre vieux et regretté camarade Staline, que je n’aurais pas de repos avant de voir vu ces pieuvres capitalistes exterminées. (Lettre adressée à sa tante Beatriz en 1953).

Ces phrases en disent long sur le personnage. À vous lecteurs et lectrices de tirer vos propres conclusions.


 

Publié dans Amérique latine, Cuba, Politique | Pas de Commentaire »

 

ALLIANCE POUR LA NORMANDIE |
degaulois.justice.fr |
Le blog de marius szymczak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | venizy pour demain
| BOUM ! BOUM !
| Soutenons le FUDEC