• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 1 janvier 2010

Par le trou de la ceinture

Posté par vmozo4328 le 1 janvier 2010

seserrerlaceinture.jpg

L’Assemblée nationale du pouvoir populaire cubain – qui n’a de populaire que le nom – vient de terminer sa dernière session à La Havane. Avec un menu qui ressemblait plus ou moins à celui de l’année précédente, l’Assemblée nationale cubaine et ses parlementaires, qui ne se réunissent que deux fois par année, sont arrivés à la conclusion, le président Raúl Castro en tête, qu‘il fallait se serrer la ceinture. M. Castro oubliait tout d’un coup ses discours triomphalistes de 2007, alors qu’il invitait le peuple à parler sans peur et lui promettait des résultats concrets. Finalement, ça n’est pas allé plus loin que l’autorisation d’utiliser un téléphone cellulaire et celle de se loger dans les hôtels réservés jusque-là aux touristes étrangers. 

Non, selon l’Assemblée nationale, les mouvements de l’économie cubaine n’augurent rien de bon pour 2010. Entrée, plat principal et dessert, ce sera toujours le même mets, les Cubains ne mangeront que du sacrifice. Et depuis 51 ans, du sacrifice, ils en ont mangé ! Bref, cette année encore, les Cubains se serreront la ceinture. 

Il est vrai qu‘il y eut des discussions, que les critiques contre l’inefficacité sont tombées comme une mauvaise pluie. Certains dirigeants disent que les exportations et les services, par exemple, diminuent. Mais pour la énième fois, comme seul remède, on promet de dépasser les quotas prévus. Pas un mot sur le manque de vision d’une administration qui dit gouverner alors que tout le système économique et social se déglingue. Et aucun responsable ne veut creuser jusqu’à la racine un problème qui s’étale depuis 51 ans. À la place, le président Raúl Castro évoque une fois de plus une éventuelle invasion des États-Unis, il fait des manœuvres militaires à un coût que la population ignore et continue de construire des tunnels pour se mettre à l’abri en cas de guerre. Encore et encore, les vieux discours refont surface. Encore et encore, s’il y a crise, la répression s’accentue. 

À la fin de la dernière session, les parlementaires ont voté à main levée de belles propositions qui ressemblent à celles votées autrefois. Personne n’aura voté contre, personne ne se sera abstenu. L’abstention ne cadre pas avec les principes révolutionnaires. Tout a été approuvé. Les parlementaires sont alors rentrés chez eux, les victuailles pour le jour de l’An assurées. L’été prochain, ils reviendront à l’Assemblée avec les mêmes idées, les mêmes discours, et le ventre plein. Les autres, les gens du peuple, n’auront qu’à ouvrir un trou de plus dans leur ceinture ; ils ont l’habitude. Le gouvernement, lui, marchera comme le crabe à reculons, toujours à reculons. Dans un autre système, on aurait probablement viré tout le monde, mais pas à Cuba. Courage, mes frères ! La ceinture commence à être trop petite pour ouvrir d’autres trous !  Je vous souhaite une très bonne année malgré mon pessimisme.

Publié dans Amérique latine, Cuba, Politique | 5 Commentaires »

 

ALLIANCE POUR LA NORMANDIE |
degaulois.justice.fr |
Le blog de marius szymczak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | venizy pour demain
| BOUM ! BOUM !
| Soutenons le FUDEC