• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 16 janvier 2010

Mourir de froid à La Havane

Posté par vmozo4328 le 16 janvier 2010

mendigosdelahabana.jpgMendiant à La Havane 

Au pays où la santé et l’éducation sont rois, 26 patients de l’hôpital psychiatrique de La Havane viennent de mourir de froid. Au pays où normalement le soleil brûle la peau, le thermomètre, au lieu de monter comme d’habitude, avait décidé de descendre brusquement. Au pays où ni les gens, ni les installations sont préparés à des chutes brusques de température, on avait registré jusqu’à 3 degrés Celsius. 

La nouvelle est tombée comme une bombe. Elle ne venait pas des agences officielles de presse mais des agences indépendantes, qualifiées tout le temps de dissidentes. Et elles avaient dit vrai. Le gouvernement l’a reconnu dans son très officiel journal Granma quelques jours plus tard. Donc, la catastrophe doit être encore plus grande. Je crois que ce n’est que la pointe de l’iceberg. 

26 malades mentaux viennent de mourir de froid. Pas dans les rues de Montréal ou de Moscou, mais à La Havane,  dans un hôpital qui est supposé être l’endroit par excellence pour donner refuge et protection. Semble-t-il qu’il n’y avait pas de couvertures et que les malades enduraient le vent froid qui s’engouffrait par les vitres cassées. Moi qui vis au Québec depuis 26 hivers, je peux vous dire ce que signifient 3 degrés. Ça prend des vêtements appropriés et de la nourriture chaude.

Il semble aussi que maintenant, tout d’un coup, les couvertures et la nourriture sont arrivées à l’hôpital. Personne auparavant n’avait jamais rien vu, ou entendu dire que les températures chuteraient et qu’il fallait protéger les patients les plus démunis. On dit que les coupables seront punis. Encore une fois on cherchera des boucs émissaires, mais les vrais coupables, le système et ses dirigeants, ne le seront jamais. Ce système dont les hôpitaux pour les hauts dirigeants et ceux destinés au tourisme de santé – où vont certains de mes concitoyens québécois -, ne manquent jamais de rien, la nourriture, les soins de santé excellents et le confort étant assurés. 

Le gouvernement cubain, celui-là même qui se targue d’avoir des médecins partout dans le monde, celui qui offre et construit des hôpitaux en Bolivie et ailleurs, ce gouvernement qui n’a strictement rien d’altruiste, car tout se fait en échange du dollar maudit et autres services, vient de laisser 26 patients mourir de froid. Jamais on n’avait vu à Cuba une tragédie semblable. 

Ceux et celles qui croient encore aux bienfaits de l’involution – car ce n’est plus une révolution -, ouvrez bien les yeux. À Cuba, ce pays dont un des slogans touristiques est « Gai comme son soleil », on peut aussi mourir de froid. 

© Victor Mozo

Publié dans Amérique latine, Cuba, Politique, Société | 31 Commentaires »

 

ALLIANCE POUR LA NORMANDIE |
degaulois.justice.fr |
Le blog de marius szymczak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | venizy pour demain
| BOUM ! BOUM !
| Soutenons le FUDEC