Le désorganisateur en chef

Posté par vmozo4328 le 1 février 2010

haiti.jpg

L’organisateur en chef, celui-là même qu’on appelait autrefois le commandant en chef, s’est plaint, dans une de ses dernières réflexions, de « l’invasion des États-Unis » contre le pauvre et dévasté pays d’Haïti. Celui-là même qui a complètement désorganisé la plus belle île des Antilles veut maintenant donner des leçons d’organisation à l’ONU. Le décrépit commandant, fidèle à ses habitudes, ne voit autre chose que des complots et des invasions. Le suivent dans cette paranoïa digne de la guerre froide, Chavez, Morales et Ortega. Voyons donc, les Américains n’ont pas le droit de jouer le rôle de bons samaritains, jamais ! 

Castro dit que le gouvernement cubain envoie des médecins et du personnel médical mais pas de soldats. Ceux qui le connaissent bien savent que, là où les Cubains se posent déguisés en Petits Chaperons rouges, il y a aussi des loups et des renards qui font leur petit travail d’endoctrinement et bien plus. Je le répète, l’involution cubaine ne donne rien pour rien. Sinon, rappelez-vous l’île de Grenade : les bons samaritains cubains, venus aider, construisaient aussi un aéroport militaire. Le désorganisateur en chef critique aussi l’envoi de soldats et d’équipement militaire. Décidément, le vioc perd la tête ! Il a déjà oublié le temps où il envoyait ses troupes en Angola et dans bien d’autres pays africains. D’abord, arrivaient des professeurs et des techniciens de toutes sortes, pour aider à développer le pays, puis les troupes suivaient. Jusqu’à 60 000 soldats cubains ont été postés en Angola. Ils tuaient et se faisaient tuer comme dans toutes les guerres. Eh bien, monsieur le désorganisateur, il faut quelqu‘un pour mettre de l’ordre en Haïti ! Ce n’est pas pour rien que quelques milliers de soldats de l’ONU se trouvaient déjà sur place avant le séisme. Les Américains ne sont pas arrivés en Haïti pour faire la guerre. 

Par contre, celui qui n’a jamais arrêté de vanter le système de santé cubain ne dit pas un mot sur les malades mentaux morts de froid chez lui. Selon les dernières versions, ce ne sont plus 26 personnes qui sont mortes, mais plutôt 40. Bien sûr, l’altruiste en chef n’a pas le temps. Non, Monsieur Castro, les Américains, les Canadiens, les Français et bien d’autres vont rester en Haïti parce que son président l’a demandé. Et ce sera pour le meilleur ou pour le pire. Si les secours à Haïti dépendaient seulement de vous, il est sûr que cela serait pour le pire. 

D’ailleurs, si les Américains avaient tourné le dos à ce pauvre pays, vous auriez déjà pris votre plume pour dénoncer leur mépris envers le peuple haïtien. Cette fois-ci, les Américains ont pris les devants et cela vous fait mal, très mal. Tant pis pour vous ! 

© Victor Mozo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

ALLIANCE POUR LA NORMANDIE |
degaulois.justice.fr |
Le blog de marius szymczak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | venizy pour demain
| BOUM ! BOUM !
| Soutenons le FUDEC