• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

De Yoani

Posté par vmozo4328 le 18 septembre 2010

L’insupportable rondeur d’une balle de golf

       De Yoani dans Cuba bola-de-golf

Comme un gâteau que l’on commencerait à découper avant même de le faire cuire, notre gouvernement étend à 99 ans l’usage de la terre pour les investisseurs étrangers. Des parcelles de cette nation vont tomber entre les mains de ceux qui présentent un passeport étranger, pendant que les entrepreneurs locaux reçoivent les terres agricoles en usufruit pour une durée d’à peine 10 ans. La Gazette Officielle se met à parler « de ventes immobilières » alors que nous savons tous que le sol –notre sol- n’est pas disponible pour les cubains qui voudraient en acquérir une parcelle pour y construire.

Une autre surprise de ces derniers jours a été l’annonce de la création de plusieurs parcours de golf tout au long de l’île. Avec l’objectif de stimuler un tourisme de classe, on va développer de vastes étendues de gazon vert et bien entretenu, assortis de prestations de luxe. Quand j’ai raconté à une amie l’apparition de ces espaces de loisirs, la première chose qu’elle m’a demandée a été de savoir avec quelle eau on allait maintenir l’herbe verte et fraîche. Elle, qui vit dans un quartier ou l’approvisionnement en eau est limité à deux jours par semaine, vit plutôt mal la perspective de jets d’eau aspergeant d’une fine rosée l’espace entre deux trous. Mon amie devra s’habituer car l’abîme va se creuser entre les nationaux dépossédés et ceux qui arrivent de l’étranger avec le portefeuille gonflé.

J’imagine la suite du film : Travailler sur un de ces parcours de golf sera le privilège des plus fiables : autour d’eux on va voir se poster des hommes en costume-cravate, équipés de micros, qui surveilleront que les nationaux ne puissent pas entrer… et venir voir… les fonctionnaires méritants et fidèles auront également leur tour pour frapper la balle. Aussi se préparent-ils déjà à cette matinée qu’ils pourront prendre, et où ils seront tous en bermudas courts sur un parcours de golf tondu, pendant que nous les regarderons de l’autre côté de la barrière.

Traduit par Jean-Claude MAROUBY

Publié dans Cuba, Politique, Société | Pas de Commentaire »

À d’autres, Fidel !

Posté par vmozo4328 le 14 septembre 2010

cartelcubasdestrozado.jpgLa révolution marche bien. En avant !

Fidel Castro, tel un magicien qui a toujours un tour dans son chapeau, fait à nouveau la manchette. Il sait quoi faire et comment le faire. Quatre années d’absence, c’était beaucoup pour cet homme à la mégalomanie sans bornes. Depuis quelques semaines, on le voit ici et là. Il accorde des entrevues à des journalistes étrangers, fait des petits discours. Il parle aussi comme un mort qui vient de ressusciter pour le plus grand bien de l’humanité tout entière. La presse internationale, elle, tombe dans le piège. Fidel reconnaît certaines erreurs, assume quelques responsabilités, s’inquiète d’une catastrophe nucléaire… Il y en a qui voient déjà venir quelques changements.

Et pourtant, il s’agirait de lire ses discours passés pour percevoir la ruse. Il y a quelques années, dans un discours à Téhéran, Castro disait que l’Iran et Cuba allaient mettre à genoux les États-Unis. Ce fomenteur et souteneur de guérillas un peu partout dans le monde vient de prendre la défense des Israéliens et demande au président de l’Iran, Mahmud Ahmadinejad, de reconnaître l’Holocauste, il lui dit que ça fait des années que les Juifs sont persécutés, etc., etc. Il proclame qu’Israël doit renoncer à son arsenal nucléaire, mais en même temps que l’Iran a le droit de fabriquer des bombes atomiques ! Castro veut être en paix avec Dieu et avec le diable. Lisez ses discours, des contradictions, il y en a à la tonne.

Mais tous ses mots sont calculés, comme ceux qui expriment sa responsabilité dans la persécution des homosexuels au cours des années soixante. Il oublie que dans ces années-là, on ne persécutait pas que les homosexuels. Le gouvernement opprimait également les catholiques, les adventistes, les témoins de Jehova, ceux qui pratiquaient les rites africains des anciens esclaves, sans oublier tous ces gens qui ne communiaient pas au régime, fussent-ils honnêtes et sans tache.

Qui va aller fouiner dans les archives pour vérifier ce qui s’est réellement passé dans ces années soixante ou « terreur » était le maître mot ? Personne ! Le nouveau piège est de faire croire que dorénavant il y aura un avenir pour les Cubains, et Castro est là pour ça. Le petit vieux fait une sorte de mea-culpa pour la galerie, pour ceux qui l’observent de l’étranger. Demandera-t-il pardon un jour au peuple cubain pour toutes les bêtises commises et qui ont fait souffrir cette population ? Tout est fait en fonction de l’extérieur et Fidel Castro est imbattable à ce jeu-là. Certains journalistes s’intéressent déjà à ses prédictions. On voit bien qu’ils ne le connaissent pas. « À moi, les micros et les caméras, je sais quoi faire !», doit-il se dire.

Ne nous trompons pas, Castro veut que le monde oublie les derniers événements : la mort de Zapata, les manifestations honteuses contre les Dames en blanc… Il sait aussi que l’économie va mal, que la béquille qui le soutient – Chavez, comme autrefois l’Union Soviétique – n’est pas immuable. Il sait que l’apathie règne chez les jeunes. Et même s’il dit maintenant qu’il a été mal interprété, ce qui est dit est dit : « Le modèle cubain ne fonctionne même pas à Cuba. » A-t-il un jour vraiment fonctionné ? se demandent pas mal de gens.

Pendant ce temps, le gouvernement s’ouvre subrepticement au capitalisme. On parle de construire des terrains de golf, pour le grand plaisir des touristes et des amis bien placés. La population, elle, ramassera les miettes, comme d’habitude. Ce sera toujours une façon de la contrôler. Nous, ici, dans notre confort et notre indifférence, nous nous imaginerons qu’elle ramasse des trésors.

 

Publié dans Amérique latine, Cuba, Politique, Société | Pas de Commentaire »

Fidel, plus ça change…!

Posté par vmozo4328 le 12 septembre 2010

 Fidel, plus ça change...! dans Cuba TIRA-582-WEB

Raúl: Fidel, si tu continues à admettre autant d’erreurs,

nous devrons aller vivre  à Caracas.

 Fidel: Où je dis, je n’ai pas dit que j’ai dit ??

Courtoisie d’Alfredo Pong

Publié dans Cuba, Humour politique, Politique | Pas de Commentaire »

Trois-Rivières

Posté par vmozo4328 le 10 septembre 2010

J’ai toujours aimé les vieilles villes où l’on respire l’histoire à pleins poumons. J’aime leurs rues étroites. Que ce soit Séville ou Carcassonne, Zurich ou Trois-Rivières, ces lieux me rappellent ma vieille ville, celle où je suis né, Camagüey, à Cuba. J’ai plaisir à me promener sans me préoccuper du temps qui file et sans me demander s’il fait chaud ou froid. J’apprécie le calme de certaines heures quand la ville se laisse aisément visiter. Le vieux quartier de Trois-Rivières fut ma dernière découverte, et croyez-moi, si petit soit-il comparé avec le Vieux-Québec ou le Vieux-Montréal, il a lui aussi son charme, ses légendes et son histoire ; il est surtout riche d’un beau patrimoine religieux. Mais je ne vous raconterai pas l’histoire de Trois-Rivières, je laisse cela aux historiens et autres savants, que vous pouvez consulter très facilement sur Internet. En revanche, je vous laisse quelques photos à regarder, accompagnées de quelques petits commentaires.

p1000463.jpg

Chapelle et couvent des Ursulines

La chapelle et une partie du couvent peuvent être visitées. Dommage par contre, qu’on ne puisse pas prendre des photos. La chapelle est une vraie œuvre d’art.

p1000457.jpg

Trois-Rivières est aussi la capitale de la poésie.

p1000468.jpg

 

p1000467.jpg

 

Publié dans Poésie, Religion, Société | Pas de Commentaire »

 

ALLIANCE POUR LA NORMANDIE |
degaulois.justice.fr |
Le blog de marius szymczak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | venizy pour demain
| BOUM ! BOUM !
| Soutenons le FUDEC