• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 10 janvier 2011

Castro = 52 ans de mensonges

Posté par vmozo4328 le 10 janvier 2011

fidelcdr2.gif 

Il y a 52 ans, le 4 janvier 1959, Fidel Castro livrait, fidèle à ce qui serait son habitude, un long discours. En voici quelques extraits.

Pour une raison ou une autre, les dictatures ne veulent pas de la liberté de presse.

Un droit existe réellement quand il est vraiment sûr; quand nous pouvons l’exercer sans avoir peur de nous le faire enlever, parce que personne ne peut nous l’enlever.

Qui dit liberté de presse dit liberté de réunion; qui dit liberté de réunion dit droit d’élire ses propres dirigeants en toute liberté.

Quand un chef d’État agit honnêtement, quand un chef d’État est animé de bonnes intentions, il ne craint aucune liberté.

Quand un gouvernement est bon, il n’a pas à craindre la liberté de réunion.

Quand un gouvernement a été incapable et immoral, c’est alors qu’il cherche à nier le droit de vote à ses citoyens.

Comment pouvons-nous dire : « Cette patrie est notre patrie » quand nous n’obtenons rien de la patrie? On dit : « Ma patrie », mais ma patrie ne me donne rien, ma patrie ne me défend pas, dans ma patrie, je meurs de faim. Ça, ce n’est pas une patrie!

La patrie est un lieu où on peut vivre, la patrie est un lieu où on peut travailler et gagner sa vie honorablement et, qui plus est, gagner un juste salaire pour son travail.

Si ses dirigeants exploitent les citoyens, s’ils leur enlèvent ce qui leur appartient, s’ils leur volent ce qu’ils possèdent, ce n’est pas une patrie.

Publié dans Amérique latine, Cuba, Politique, Société | 6 Commentaires »

 

ALLIANCE POUR LA NORMANDIE |
degaulois.justice.fr |
Le blog de marius szymczak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | venizy pour demain
| BOUM ! BOUM !
| Soutenons le FUDEC